En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies
OK
La Saga du TCBB N°1 : Les prémices

Enregistrer

2018 - La 35°

Albano OLIVETTI - France

Partenaires majeurs

Partenaires Presse

Une région

Un département

Une Ligue

59031 visites
Un duo de choc

Guy FORGET


Champion de France junior et champion du monde Junior en 1982, Guy Forget remporte son premier tournoi sur le circuit professionnel en 1986 à Toulouse où son grand-père s'était imposé en 1946 et son père en 1966. Il gagne aussi à Nancy en 1989 et devient champion du monde en double avec le Suisse Jakob Hlasek en 1990.Il réalise sa meilleure saison en 1991 : il atteint le 4e rang mondial grâce à 6 victoires en tournoi (Sydney, Bruxelles, Cincinnati, Bordeaux, Toulouse et le Masters de Paris-Bercy). Aucun joueur français n'a remporté autant de tournois sur une année. À Wimbledon il atteint les quarts de finale En double il atteint au moins les demi-finales dans les quatre rendez-vous du Grand-Chelem et surtout deux finales à Roland-Garros. Il remporte la coupe Davis en 1991 à Lyon, contre les États-Unis. Le capitaine de l'équipe n'est autre que Yannick Noah. Battu le premier jour par André Agassi, il se reprend en double avec Henri Leconte puis apporte le point décisif en battant Pete Sampras en 4 sets. La France récupère le saladier d'argent après 59 ans d'attente. Il obtient sa troisième victoire, cette fois-ci en tant que capitaine, en 2001. Il occupe ce poste depuis 1999, année au cours de laquelle la France perd la finale contre l'Australie à Nice. Deux ans plus tard, la France obtient sa revanche en allant triompher des Australiens sur le gazon de Melbourne. Cette année-là, l'équipe de France (composée de Nicolas Escudé, Sébastien Grosjean et Arnaud Clément en simple et de Cédric Pioline et Fabrice Santoro en double) réussit l'exploit de gagner ses 4 rencontres à l'extérieur (Belgique, Suisse, Pays-Bas et Australie) Forget a été également capitaine de l'équipe de France de Fed Cup. Sous sa direction Amélie Mauresmo et Mary Pierce ont remporté la Fed Cup contre les États-Unis à Moscou en 2003.


Mansour BAHRAMI


Cet homme est une légende disait de lui Bjorn Borg, un génie d’après Mc Enroe, et capable de rendre le tennis extraordinairement amusant selon Roger Federer. Après une carrière professionnelle de plus de vingt ans sur le Circuit et après avoir atteint une finale de double à Roland Garros associé à Éric Winogradsy, il remportera deux titres dans cette épreuve à Genève et à Toulouse . Il jouera près d’une trentaine de matchs en Coupe Davis sous les couleurs de son pays natal, l’Iran. Après avoir mis fin à sa carrière de joueur pro en 1995, il créera le Trophée des Légendes qui réunit chaque année les meilleurs « anciens » joueurs de la planète autour d’une compétition très prisée qui se déroule en parallèle des épreuves principales des Internationaux de France. Mais Bahrami est surtout un extraordinaire show man que l’on s’arrache dans tous les coins du monde, capable de mille et une acrobaties autour de la petite balle jaune et avec un sens de l’humour inégalé dans le monde du Tennis. Le Maestro, comme le surnomme Ilie Nastase, n’a jamais déçu personne et continue à faire profiter les spectateurs de ses facéties dans les tournois vétérans, au sein du ATP Champions Tour, depuis sa création en 1998 ou il continue à remplir les salles tout comme son ami John Mc Enroe. En 2006, il a publié une autobiographie, Le Court des miracles, chez Le Cherche midi. Mansour BAHRAMI a participé en tant que joueur à la première édition du Tournoi ITF de Bagnères en juillet 1985.

 

Ces deux champions connaissent bien la région puisque Guy Forget skie régulièrement sur les pentes du Pic du Midi, il a également participé à l’Odyssée du Flocon à la Vague (notre photo), épreuve réunissant autour de Mathieu Crepel et Bixente Lizarazu de grands champions qui s’élancent depuis le Pic du Midi jusqu’à Biarritz en suivant le fil de l’eau ou de la neige. Mansour Bahrami, lui, est venu trois fois à Bagnères : D’abord en tant que joueur du Circuit lors de la première édition en 1984, puis en exhibition en 87 avec Nastase puis en 2011 avec Lionel Bathez
 

Partenaires majeurs

"Likez" notre page FB

Et suivez l'actu du tournoi !

"Likez" notre page FB

Archives - Saga - Mémoires

Bienvenue à Bagnères de Bigorre

Bienvenue au Grand Tourmalet

BAHRAMI-FORGET AU PIC

Un événement exceptionel

Clic sur l'image

Countdown to the event

a3w.fr © 2018 - Informations légales - future-bagneres.a3w.fr