En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies
OK
La Saga du TCBB N°1 : Les prémices

Enregistrer

Partenaires majeurs

Partenaires Presse

Une région

Un département

Une Ligue

57374 visites
La fin des "glorieuses"
SAGA TCBB N°7


LA FIN DES ANNEES GLORIEUSES



Les années se succèdent et le Cercle des Sports de Bigorre a pris l’habitude de rythmer le déroulement de la saison estivale par l’organisation de ses grands rendez-vous. Hors mis le tournoi International de la Ville de Bagnères de Bigorre qui est devenu incontournable dans le monde du tennis, le club par lui-même est devenu symbole d’un certain art de vivre à la française à Bagnères et ou toute une jeunesse dorée et sportive se retrouve chaque été. On y croise également sous les tilleuls de nombreux vacanciers d’Outremer en poste en Algérie, au Maroc ou en Tunisie et qui viennent prendre le frais au pied de nos montagnes : la journée, ils jouent au tennis sur les belles terres battues et le soir ils remplissent les  salons de jeux du Casino.

Le  jeu du tennis évolue avec la création de nouvelles épreuves comme les « rencontres par équipes » et  en 1938 on annonce la naissance d'une formule d'Interclubs nommée la Coupe "Biebuyck" avec une phase poule et une phase finale. Un match "aller" et un match "retour" et comprenant 3 Simples Messieurs, 2 Simples Dames, 1 Double Messieurs et 2 Doubles mixtes soit 8 parties au total. Bagnères se retrouve dans la Poule de Pau et Lourdes B. On  instaure un Tournoi de classement pour sélectionner les membres de l'Equipe mais c’est Lourdes qui afflige un sévère 6/1 à Bagnères pour cette première rencontre historique qui comportait un match aller et un match retour  et dont nous avons retrouvé lés résultats :

Résultats complets: BRENJOT (TCL) bat BARTHE(CSB) 6/2 6/1  SALSAC(TCL) bat J.SABATIER (6/1 6/1) ROUBAUT (TCL) bat DARDIGNAC (6/1 6/1) HAUZER (TCL)bat GAULT 6/4 6/0 MME SAINT JEAN(TCL) bat Mme J.SABATIER 6/3 2/6 6/3; Mme DUPONT (CSB) - Mme ROUZAUD (TCL) Match nul 3/6 7/5 (arrêté à cause de la pluie).  Doubles Mixte: Mme SABATIER-M.BARTHE(CSB) battent Mme ROUZAUD - HAUZER  6/4  6/3  Double Messieurs SALSAC- BRENJOT  (TCL) battent GAULT DARDIGNAC 6/3 3/6 6/3 Mme ST JEAN-ROUZAUD battent Mmes DUPONT-SABATIER 6/3 2/6 6/3.
 
 
Photo traditionnelle de fin de tournoi dans les années d'avant guerre (Coll Tcbb)

 Bien entendu l’année suivante, cette compétition disparut pour les raisons que l’on sait tout comme les grands tournois internationaux, les Français ont d’autres préoccupations, mais malgré tout en 1943 et après 4 ans de Guerre, les activités reprennent peu à peu. La saison estivale reprend et les curistes ou autres affluent dans les stations thermales. Le casino reprend du service avec un Grand Gala "Chopin". Au théâtre de la Nature, au vallon de Salut, René Escoula donne une représentation de 'Derrière les Barbelés" dans le cadre de la "Semaine du Prisonnier » . Le CSB ne veut pas être en reste et Pierre de la Chapelle relance un Tournoi digne de ce nom du 1er au 8 août qui connaît un réel succès même si les grands noms auxquels la station thermale était habituée avaient disparu, néanmoins on notait tout de même la présence de quelques joueurs de talent comme  les Deniau d’Argeles ou le fameux Grandet de Paris et dont les frasques étaient légendaires dans tout le grand sud-ouest.


La disparition de Pierre de La Chapelle

Non content d'avoir crée le Cercle des Sports et les Internationaux de Tennis, Pierre de La Chapelle s'investit à La Mongie; il devient Président du Ski Club Bigourdan, en tant que membre de la Fédération Française  de Ski, fera construire le tremplin de saut qui connaîtra un grand succès avant Guerre. En 1938, il invitera Emile Allais avec lequel il fera des projets d'Organisation de la station, puis avec ses amis du CSB dont Maurice Lacrouts il entreprendra la construction du chalet du Ski Club qui sera malheureusement interrompu par la guerre. On lui doit également  un système de comptée des épreuves combinées qui sera utilisé pendant très longtemps.
 
 
 
Les "pionniers de La Mongie"- Pierre De La Chapelle se trouve à gauche (debout avec la casquette)
 

Le 11 juin 1944


Suite à un mouvement insurrectionnel déclenché à Bagnères le 9 juin 1944, les troupes allemandes prirent la vallée en "tenaille"en dépêchant des forces par le Tourmalet et en effectuant un pilonnage au mortier par le nord. Le dimanche 11 juin dans l'après-midi, les soldats ennemis commencèrent le massacre à Trèbons, puis à Pouzac et enfin à Bagnères; au total près de 60 personnes dont plusieurs familles entières (femmes, enfants et vieillards confondus) furent massacrées. D'autres actions de représailles eurent lieu à Lesponne (6 morts le 25 juin) et à Payole contre le célèbre Maquis de Commandant Bernard (12 morts le 10 juillet) . A  Bagnères, c’est la panique et beaucoup d’habitants fuient dans les bois et dans les grottes du Bédat mais Pierre de la Chapelle n’aura pas le temps de le faire et fut tué d’une balle en pleine tête délivrée par un soldat allemand alors qu’il se trouvait à la fenêtre de son appartement.

 
 
Remise des prix en 1943 avec au centre, le fameux Grandet. Ce sera la dernière de Pierre de La Chapelle
Sur cette photo on pourra reconnaitre Jacques Deniau , Marguerite Sabatier, Charles Huynh, Jacques Sabatier (l'enfant en bas et à droite)
Partenaires majeurs

"Likez" notre page FB

Et suivez l'actu du tournoi !

"Likez" notre page FB

Archives - Saga - Mémoires

Bienvenue à Bagnères de Bigorre

Bienvenue au Grand Tourmalet

BAHRAMI-FORGET AU PIC

Un événement exceptionel

Clic sur l'image

Countdown to the event

a3w.fr © 2018 - Informations légales - future-bagneres.a3w.fr